Le guide de votre bien-être à domicile

Huile essentielle culinaire

Actualités

Huiles essentielles en cuisine: les erreurs à ne pas faire

-Une huile essentielle est un produit très concentré. Une goutte de trop dans votre recette peut ruiner tout un plat ! Il vaut toujours mieux en mettre moins que plus, et on compte généralement un maximum de 2 gouttes d’huile essentielle pour aromatiser une préparation prévue pour 4 portions. Ce n’est là cependant qu’un repère théorique, car tout dépend de la préparation. Ce qui est sûr, c’est que c’est toujours moins de 1 goutte par personne, sauf pour les desserts qu’on aromatise avec des essences d’agrumes (on peut alors compter 2 gouttes par personne).
Pour bien diluer, dans la plupart des recettes, on ajoute d’abord les huiles essentielles à un corps gras, un œuf ou un peu de miel ou de sucre avant de répartir le tout dans le plat qui est en train de se préparer.

-Première précaution à prendre : assurez-vous que vous pouvez consommer des huiles essentielles. La plupart sont interdites aux femmes enceintes, allaitantes et aux petits enfants.

-Ne versez jamais une goutte directement dans le plat : déposez-la dans une cuillère puis ajoutez-la dans votre plat. Si le flacon libère trois gouttes au lieu d’une, votre plat est fichu. Le goût sera beaucoup trop fort.

-Ne chauffez pas les huiles essentielles. La cuisson les altère. Généralement, on les emploie dans des préparations à basses température.

-Ne mélangez pas les huiles essentielles. Très forts en goût, elles se marient avec difficulté. Sauf si vous suivez une recette précise, vous risquez d’être déçu du résultat si vous jouez aux apprentis sorcier.

-Ne se diluant pas dans l’eau, les huiles essentielles doivent être mélangées à un support gras (huile végétale, jaune d’œuf, sauce, pâte à gâteau, lait…) ou sucré (miel, sirop…). Seule exception : l’emploi d’un blender, qui mixe si fort qu’il permet un mélange temporaire (consommez rapidement).